Fiction Ayala

Aller en bas

Fiction Ayala

Message par Ayala le 21/10/2014, 19:12

bonjour,bonsoir,

je vous partage mes petites histoires que j'écris dont plusieurs sont en fait des travaux scolaire que j'ai faite et dont je suis fière.
vous pouvez me dire ce que vous en pensez. Smile

p.s je vais essayer d' en publier une voir deux fiction par semaine.

je vous laisse sur la plus rescente de mes oeuvres.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

À la recherche d' un chez soi.

Miludin, juin 750.


J'ai envie d'écrire se journal pour vous fairepart de mes aventures en tant que Marcheuse de la Cours Elfique et mes aventure de grande prêtresse de Sylva. Pour commencer, je me nomme Mayuri Delihieth. Depuis plus de 8000 ans, ma maison est au service de la déesse Sylva, fille de Mador, protectrice des elfes, de la connaissance ainsi que de la patience et de la magie arcanique ordonnée. Bref je sers la déesse de l'ordre. Je sais que cela signifie rien de ce que je suis mais laisser moi tout de même une chance de vous faire vivre une de mes aventures. Tout cela à commencer, il y a deux ans alors que ma Dame m'envoya pour la première fois en dehors des terres de la Cours Elfique pour rejoindre ma sœur aînée. Au début, je croyais à une punition vu que je n'excelle pas en au maniement des armes mais que j'avais de grands pouvoirs qui ne demandaient qu'à être exploités. C'est dans se but que j'ai quitté mon chez moi pour ce qui allait devenir une terre d'accueil. Arriver surplace après une semaine de chevauchement, j’arrivai au dite fort surnom Miludin et la j'ai sentie où était vraiment mon chez moi même si je ne peux l'expliquer...Deux ans se sont écoulés après mon arrivée en terre de Bélénos dans le bourg franc d'Hyden. Je me suis faite des amis dont un elfe de Gaea qui semble troublé voir triste par moment.

Si non, peux de monde connaissent vraiment mes intentions. Rorhirrim lui le sais puisqu'il est devenu très proche de moi et que je crois que je ressens quelque chose pour lui même si je ne dois pas penser à mes émotions car cela pourrait me nuire.


Pour le moment, j'essaye de me concentrée sur mon cours que ma sœur est entrain de me donné sur l'histoire de Sylva. Je n'arrive pas à me concentrée. Pleins de choses viennent me troublés et j'ai du mal à ne pas y penser. Ma sœur qui s'en aperçoit me remet à l'ordre en me disant:

-Mayuri! Regarde-moi quand je te parle.

Mon regard retourna vers ma sœur. Voyant qu'elle avait de nouveau mon attention elle poursuivi sa phrase d'un ton malicieux.

-Bon maintenant que j'ai toute ton attention tu vas m'écouter. Tu iras défier Rorhirrim au jeu du Moulin pour ensuite le battre. Je veux que tu le battre d’accord et je neveux pas de pitié.

Je la regardai avec un regard qui en disait long sur le fait que le vieil elfe était plus habile que moi à ce jeu là et maintenant je devais aller affronter Rorhirrim mais bon c’était le bon moment puisque j’avais été invitée par celui-ci pour participer à un rituel. Cher ami qui lit cette histoire, je voudrais vous parlé d’Rorhirrim Neraïriel Torildë Elyëurde la maison noble de la Flèche argenté ou tout simplement Rorhirrim Pour vous dire ce que je sais de lui ce sont ce que les servantes de l’auberge de Danée m’ont dit sur lui et ce que j’ai pu savoir par moi-même. En résumé, il est un elfe clerc de la déesse Gaea et qui me plaît de plus en plus, mais un peu trop selon ma sœur. Pour faire bref,je ne peux pas empêchée de me sentir à ma place et je me sens si bien à Danaé l’endroit où il habite ainsi que dans ses bras qui a connu tant de tristesse et de guerre.

Je traversai donc la forêt en utilisant un peu de ma magie car je ne veux point me faire attaquer par de orcs ou autres racailles. La forêt est grande et magnifique de grand arbres y règne depuis plus de mille, vu leur taille, il y a une grand flore diversifié mais tout le reste ressemble à ce que je suis habituée dans ma forêt natale sans la touche millénaire des arbres et arbustes. Je me dirigeai vers le sud-ouest de Miludin en passant par l’essence des grands arbres. En fait, j’utilisais un des pouvoirs que ma déesse m’avait accordé il y a plus de deux lunes de cela.

Je suis nerveuse, je n’arrête pas de pensé au fait que je ne me sens plus chez moi à Miludin. J’arrête un instant à la croisée des chemins pour prendre un temps de repos. Je pris une grande respiration pour me calmée car je sentais le désespoir voir la tristesse envahie face au choix que je devais faire.

Des humains ne me prêtèrent aucunement attention même si je n’étais pas très discrète dans mes habits, mais je ne fis pas attention et je poursuivais mon chemin vers un sentier d’un pas décidé vers ce que je croyais être mon chez moi. Je portai aussi plus attention sur ce qui se passais dans la faune et je pris même le temps de caressé un chevreuil qui passait non loin de moi. Nous, les elfes, avons une affinité avec le peuple des bois.


À vrai dire, je ne sais pas ce qui me pousse vraiment à voir Rorhirrim. Toutes mes pensées sont rivées cela lorsque je parcours la dernière lueur avant mon arrivée dans les bras de mon bien-aimée.Lorsque la distance fut parcouru, je le vis enfin et un adorable sourire éclaira mon visage triste et je me dirigeais aussitôt vers celui qui faisait battre mon cœur. Je le saluai de la manière formelle :

- Je vous salue Rorhirrim Neraïriel Torildë Elyëurde la maison noble de la Flèche argenté. Je suis honorée de vous revoir parmi nous en cette lune de juin.


-Je vous salue également Maîtresse Mayuri Delihieth de la maison noble des Trois flèches. Je suis moi aussi enchanté de vous revoir en forme et en santé.

En disant, ces paroles nous nous sommes rapprochés pour nous faire l’accolade qui dura plus quelques rayons*. Je m’apprêtais à l’embrassé mais il s’ éloigna en me fixant comme si j’aurais été un monstre et il me pointa en direction des humains qui nous regardaient avec des sourires qui démontraient leur joie de nous voir moi ainsi que mon ami. Il me pointa la forêt et je lui suivi. Alors que nous nous dirigions vers les lieux de l’ancienne forteresse de la Lune Bleu, il s’est mis à me parler lorsque nous arrivions au lieu abandonné de la forteresse. :

-Tu sais May, je sais ce que tu es venu faire à Danaé.

Je restai stupéfaite et il se mit à rire en poursuivant.


-Ne soit pas stupéfaite mon amie, cela ce vois sur ton adorable visage et ce n’est pas un jeune elfe qui va flouer un autre plus vieux et qui a vécu 400 ans. Pour revenir au sujet voilà, je vais t’expliquer une chose dont tout le monde apprend normalement au cours de leur voyage. Chaque personne peux avoir un chez soi n’importe où dans le vaste monde qui est Illumine. Mais sache qu’il y existe plusieurs endroits où nous nous sentirons comme à la maison avec des gens différents que nous aimons.


- Mais….


-Pas de mais May. Tu le comprendras lorsque les dieux auront décidés.


Il avait employé mon surnom avec un ton de reproche. Ensuite, il me laissa sur ces mots pour que j’aille le temps des digérés et de comprendre le sens réel de tout cela. Pendant ce temps-là, je le vis sortir une de ces bouteilles de son vin spécial qu’il ne réservait que pour ceux de notre race car les humains rares sont ceux qui aimaient le goût fort et fruité en même temps tout en laissant un petit goût de cannelle et de petits fruits rouge cueilli sûrement dans les bois et mûrir pendant plus de dix années dans des tonneaux fait à partir d’arbre de cerisier et venant du sud. Une douce chaleur envahi mon corps et je sentie mon corps s’ enflammé par chaque spores de ma peau.


J’en profitai pour lui donner un baiser sur la joue pour le remercié de cette attention, pour sa part il me prit dans ses bras, fort et puissant, m’élança tendrement jusqu’au moment où nous sentions qu’il eu un danger tout proche sans attendre nous fut appel à nos pouvoirs de prêtres et nous fumes transportés au abord de la plaine où cacher dans les bois nous vîmes ce qui se passait sur la

plaine.


Une horde d’au moins vingt créatures du mal étaient entrain d’assiégée l’auberge.Ne prenant que mon courage en main et en mettant ma peur de côté. Je pris l’épée que tenais mon compagnon dans ses mains et je me jetais dans la bataille tout en lançant un sort offensif sur l’ennemi.

Les premiers tombèrent sous la force du sort tandis que les autres se détournèrent de leur première cible pour venir encerclée. J’ai pris peur au point de me faire sentir comme un humain faible et tout jeune. et sans que je m’en rendre compte je cria:


- TOI, GRANDE SYLVA MAÎTRESSE DE LA TOILE, DIVINE DÉFENDERESSE DE L’ ORDRE JE VOUS DEMANDE L’UTILISATION DE VOTRE MAGIE ENFIN DE RÉTABLIR L’ ORDRE EN CES TERRE!


Une terrible force traversa mon corps me faisant perdre connaissance et qui, je l’espère, terrassa mes ennemis sur le même coup. Je ne sais point ce qui se passa dans le monde réel tandis que je perdais connaissance. La seule chose dont je me souviens de cet épisode est un long tunnel noir qui au bout menait à un quel-contre endroit. Voyant que je n’avait pas le choix je le suivais jusqu’au bout de celui-ci.


Arrivée dans la lumière, je vis une salle remplis de miroirs sur chaque centimètre des murs. Je m’avançai prudemment et ce que je m’aperçus me resta de membre puisque je me voyais au travers de ceux-ci en infini de moment. Au bout d’un moment qui m’a semblé ne durer qu’un demi rayon, un de mes double qui était fort loin commença à se diriger vers moi. Telle fut ma surprise lorsque je remarquai que s’étais ma déesse. Je m’inclinai très bas en signe de soumission et elle me parla brièvement de la raison de notre rencontre et vers la fin de notre entretient privé. Elle me conseilla de retourner dans le monde des vivants et c’est cela que j’ai fait.


À mon retour dans le monde des vivants, je ne sus pas tout de suite où j’étais, là dans des bras qui me soutenaient doucement. Lorsque mes souvenirs me revirent,je me dégageai en toute vitesse ne faisant pas attention à la personne qui me tenait dans ses bras. Elle jura et en relevant ma tête je vis le visage inquiet de Rorhirrim qui forçait pour se retenir de m’apporter un de ces jurons que j’aurais le droit.Il me dit tout de même :


-Bienvenue dans le monde des mortels May. Je suis content que tu te sois réveillée.


Je restai en silence dans ces bras alors qu’il me transportait vers sa petite maison adorable qu’il occupait lorsqu’il était de passage dans les environs.

Me déposant sur sa couche, il m’expliqua ce qui était arrivé :


- Au moment où tu as incanté ton sort, une vive lumière c’était échapper de ton être et à tout détruit sur un mile à la ronde toutes les créatures maléfiques. Je ne sais point ce que tu as vraiment fait mais une chose seul un puissant désir d’appartenance à un lieu voir à un ami peut réaliser une telle puissance de sort.
Il commença à me déshabillé, puisque j’étais encore faible, et il me mit une tunique propre. Il était sur le point de partir lorsque je décidai de parlé :

-Je veux que tu reste avec moi se soir et pour quelques jours. J’ai enfin comprit le sens de tes paroles ainsi que celle de Sylva. Je sais ce que cela veut dire détenir à un lieu ou à des personnes. Je sais maintenant que les endroits où nous tenons le plus ne sont pas juste des endroits comme les autres, mais d’ autres endroits où nous aurons un sentiment d’ appartenance.


Je le vis réfléchir pendant un moment puis il commença à se mettre dans une tenue plus confortable avec un étrange sourire sur le visage et il vit se coucher à mes côtés. Avant de m’endormir, il me dit au creux de mon oreille laissant un doux frisson de plaisir :


- Je vais rester aussi longtemps que tu veuille de moi Grande Prêtresse, élue de Sylva, car je t’aime et que j’ai une grande envie de te protégé aussi longtemps que tu le voudras. Je promet aussi d’être le compagnon idéal même si tu change d’ avis en cours de route. Alors maintenant dort ma douce car demain est un autre jour et bienvenue dans ton nouveau chez toi.

Je m'endormie donc à ses côtés.
avatar
Ayala
Bizut

Messages : 27
Date d'inscription : 16/10/2014
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par Yue le 21/10/2014, 20:47

Univers classique, mais vu d'un personnage féminin, cela peut être extrêmement intéressant! Il y a un petit côté romance mignon comme tout Smile

Après, si je puis me permettre, il y a un travail à faire sur le "français" dans sa globalité (orthographe, conjugaison, grammaire, syntaxe, etc.). Ce n'est pas le plus compliqué à vrai dire, il suffit de s'y remettre Smile
Aussi, je pense que tu as tout à fait les moyens de déployer un plus vaste vocabulaire pour rédiger des descriptions (personnages, lieux, évènements, sentiments, etc.) qui permettent au lecteur de mieux se représenter tous les éléments de l'histoire. Je ne te cache pas que je pense que le choix du point de vue interne ne facilite pas la tâche à ce niveau là Cool

Mais il y a du potentiel! Pour écrire des histoires, tu peux maîtriser la langue française sur le bout des doigts, si tu n'as pas d'imagination, cela ne mène à rien.
Toi, tu as l'imagination, donc le fond, il ne te reste plus qu'à perfectionner la forme ^^
avatar
Yue
Bizut

Messages : 16
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 26
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par Ayala le 22/10/2014, 02:22

Niv français, je n'ai pas trouvé ma version corriger.(celle remise au prof) ^^'
Pour les descriptions ben dans mon travail je voulais surtout le faire un peu court car si je l'aurais voulu. Il y aurait eu beaucoup plus de détails.
avatar
Ayala
Bizut

Messages : 27
Date d'inscription : 16/10/2014
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par MajorBob le 22/10/2014, 11:50

Un style d'écriture classique avec une belle poésie agréable pour les yeux. Sinon l'univers est bien détaillé sans en faire trop. On sent bien que tu as l'habitude d'écrire à ta façon de jouer avec les mots Smile Continue
avatar
MajorBob
Tavernier (Admin)

Messages : 110
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 24
Localisation : Carmin-sur-Mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par Ayala le 22/10/2014, 15:58

Merci, j'ai d'autres histoires plus courtes avec des thèmes différents. La pour ce travail, je devais parler de la maison, avec un mot pigé (alcool fort) et faire une anamorphose. ^^'
mon dieux je viens de voir toutes les fautes que j'ai faite. ^^'
avatar
Ayala
Bizut

Messages : 27
Date d'inscription : 16/10/2014
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par MajorBob le 22/10/2014, 18:54

Tu peux voir qu'on leurs réserve un bon accueil =)
avatar
MajorBob
Tavernier (Admin)

Messages : 110
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 24
Localisation : Carmin-sur-Mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par Yue le 22/10/2014, 20:08

j'ai d'autres histoires plus courtes avec des thèmes différents

Qu'attends tu pour nous partager ça? Very Happy
avatar
Yue
Bizut

Messages : 16
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 26
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par Ayala le 23/10/2014, 04:48

Oui Smile, je vais les mettre demain soir (23 hrs de l'Europe. ) Wink
avatar
Ayala
Bizut

Messages : 27
Date d'inscription : 16/10/2014
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par Ayala le 23/10/2014, 19:42

bonjour, bonsoir,

comme promis en voici un autre de mes création qui date de 2009-2010 c'est un de mes premier vrai texte que j' ai écris au secondaire. Le style y est vraiment différant de ce que je fais d' habitude. ^^'

=========================================================

Trois jours d’un journal intime.
24 septembre 2009
Je suis encore à l’hôpital. Cela fait plus d’un mois que j’y suis, car on m' a dit que j' avais le cancer.
Ça arrive pourtant à très peu de monde, mais c’est tomber sur moi. Alors je continue mes traitements de chimiothérapie. Je n’aime pas ça, parce que ça donne que mes cheveux tombent et que je suis obligée de porter un foulard sur ma tête. Aujourd’hui il y a eu du nouveau pour une fois. Un nouveau médecin est venu me voir dans la chambre que j’ai à l' hôpital' homme s’appelle Nathan, il est grand, avec des cheveux mi- longs et bruns, ses yeux sont de la couleur noisettes. Il vient souvent me voir. Je me demande ce qui va se passer si je meure bientôt, je ne pourrais pas survivre puisque je serais morte.
25 septembre 2009
J'ai revue Nathan il est très sympathique en fait je crois que je l’aime vraiment, mais je ne sais pas combien de temps il me reste à vivre. Je suis de plus en plus faible mais je sais qu'il me reste quelque jour je le sens. Il s’occupe beaucoup de moi, il me raconte même des histoires qu’il a vécues ou tout simplement me divertir pourvu que demain ça soit meilleur qu’aujourd’hui. On dirait que quand nous sommes malades, que toute l’attention des personnes est centrée sur nous. Moi je vais le dire je déteste être le centre du monde. Alors, j’attends patiemment qu’elles partent et me laissent tranquille. La seule personne que j’autorise à rester longtemps avec moi c’est Nathan et vous le savez maintenant. Je me demande ce qui se passe quand nous mourons? Selon moi il y a un autre monde, mais peuplé de créatures fantastique et qu’elles vivent en harmonies avec les humains décédés.
26 septembre 2009
Aujourd'hui, je me sens si faible que je veux seulement dormir. Est-ce que ma mort va arriver bientôt ou je devrais attendre sagement mon heure. Nathan m’a donné un joli bouquet de rose et je lui ai demandé de le mettre sur ma table de chevet. Ma chimiothérapie c’est bien passé mais je ressens les effets dans mon corps je ne sais pas pourquoi mais j'ai envie de mourir maintenant. Je ne suis plus capable d’endurer la douleur.
Je veux leur laisser ce journal que j’ai écrit lors de mon séjour ici. Je vous remercie pour tout ce que vous avez fait pour moi cher médecin, merci maman et papa pour tout ce que vous avez fait pour moi durant toute ma courte vie. À toi Nathan pour qui les dernier jours ont été moins pénible à endurer et j’espère que vous allez vous en sortir lorsque je ne serais plus de ce monde. Papa et maman ne sombré pas dans le désespoir, mais aller plutôt de l’avant .Je veillerais sur vous pour toujours.
Votre fille bien-aimée.


avatar
Ayala
Bizut

Messages : 27
Date d'inscription : 16/10/2014
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par Ayala le 23/10/2014, 20:00

voici un texte que j'ai écrit il y a plus de 4 ans. Au plaisir de lire Smile

p.s tout ce qui se passe dans la fiction reste dans la fiction. J'ai hâte de lire vos commentaires sur celle-ci ^^'

=========================================================
La Découverte

«Aujourd’hui nous allons faire un travail sur…»
Je n’écoutais déjà plus le professeur du cours de Monde contemporain. Comme si c’était important de savoir ce qui se passe dans le monde. Moi, perso, ça ne m’attire pas trop, car je ne suis pas humaine, je suis une Midjör : une créature ailée ressemblant à un mélange de cheval et de dragon avec des ailes d’ange, des oreilles de chauve-souris, mais des yeux totalement humain.
Je continuais donc à écouter le prof d’une oreille et de l’autre, j’écoutais ce que disais les trois filles qui étaient devant moi. (Même si je connaissais déjà leur sujet de conversation). Elles parlaient de moi, une étrangère arrivée il y a quelques mois. Sans le vouloir, j’ai levé la main pour répondre à la question du prof sur la différence entre le protectionnisme et le libre-échange.
-Oui, Mika, dit le professeur Unys. Peux-tu nous dire la différence entre le principe de libre-échange et le protectionnisme?

-Le libre-échange fait en sorte que nous ne payons pas de douane lorsque nous achetons des marchandises à l’étranger…
Ensuite, je me suis tue. Parce que si j’en disais, trop je risquais fort de me faire remarquer. Mais c’était trop tard. Les trois filles qui étaient assises devant moi me regardaient comme si j’étais une bête de foire. Je me suis retournée vers la fenêtre, juste pour regarder si elle était entrouverte. Elle l’était. J’ai utilisé un peu de mes pouvoirs sur le vent, mais je me suis retenue de justesse. Je ne voulais pas me faire remarquer.
Les trois filles se nommaient respectivement «Deino», «Enyo» et «Pemphredo». Elles étaient mon calvaire depuis mon arrivée dans cette école. Je les détestais en tout point, pour des raisons personnelles, puisque j’étais leur bouc émissaire attitré. Je pensais maintenant à la manière la plus discrète d’utiliser mon pouvoir sur le vent sans éveiller le moindre soupçon sur la provenance d’une anormalité quelle contre. J’ai levé la main et l’ai agité aussi discrètement que possible. L’effet désiré se produisit, mais après, rien, comme si quelqu’un faisait un contre sort sur la magie du vent.
J’ai réfléchi sur la manière de faire autrement lorsque l’une des filles m’a regardé. J’ai su immédiatement que je devais faire attention à ce qui suivrait. Enyo me dit alors :
-Hé! Mika, tu es laide et sale aujourd’hui. Qu’à tu fais pour sentir si mauvaise?
J’ai alors répliqué, outré, par sa stupide question :
-Oh! Mais je ne sens pas si mauvaise que ça. Si tu savais ce que ça fait de puer comme toi. On dirait une senteur de crottins de cheval, je me tasserais à coup sûr.
Elle avait rougi brusquement, puis s’était retourné sur sa chaise et avait continué de parler avec les deux autres tout en me lançant des regards meurtriers. Moi, tout à mon aise, je préparais ma vengeance. Peut-être allaient- elles me supplier de leurs pardonner, mais il n’en était pas question. J’étais devenue plus forte à la cour de la fin de semaine, alors que mes forces étaient redevenues comme lors de mon arrivée dans le monde des humains.
J’attendais sagement la fin du cours. J’étais stressée et je n’en pouvais plus d’attendre en faisant semblant de travailler. Je voulais en finir maintenant, pas une minute de plus ou de moins. J’ai levé les yeux, mais j’ai vu que l’enseignant ne regardait pas dans ma direction.
J’ai alors envoyé un message télépathique à mon amie : « Flora, j’en peu plus d’attendre. Fait diversion. Tout est prêt, les sorts du vent et de la lumière vont se déclencher dès que tu auras fait diversion. Merci.» Puis, j’ai arrêté la communication mentale, mais je savais que mon amie ferait ce que je lui demandais de faire.
Lorsque j’ai entonné les incantations à voix basse, Flora a attiré l’attention en faisant voler un avion en papier dans la classe.
Je psalmodiais ce que je voulais faire avec mes deux attributs.
- Io adiuvat aura divina magnum me sicut tu lux magna iusto divae adiuvat me!*

Les trois filles n’ont rien remarqué jusqu’au moment où le puissant coup de vent est entré dans la classe et a frappé Enyo, Deino et Pemphredo. Ensuite, j’ai remarqué que la lumière se battait avec quelque chose de noir, de ténébreux. J’ai aussitôt annulé le sort de lumière et il a disparu. J’ai ensuite regardé dans la direction de monsieur Unys. Il me regardait comme s’il connaissait ma véritable nature de Midjör.
Je paniquais à faire trembler tout mon corps. Une voix retentit dans ma tête. «Mika, je sais que c’est toi qui a tout déclenché durant mon cours.» La voix de monsieur Unys (impossible pensa-je. Il ne peut pas y avoir deux Midjör dans le monde des humains à moins que ça soit le roi du Nord qui a disparu il y a fort longtemps.)


Note latin*: ho! grand vent divin assiste moi, tout comme toi la grande lumière de la déesse venez m'assisté.

avatar
Ayala
Bizut

Messages : 27
Date d'inscription : 16/10/2014
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par MajorBob le 23/10/2014, 22:19

Ouais je suis pas fan des histoire de nouvelles souffre douleur mais lá ça passe plutôt bien je trouve. Tu as un petit talent qu'il faut travailler Wink
avatar
MajorBob
Tavernier (Admin)

Messages : 110
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 24
Localisation : Carmin-sur-Mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par Ayala le 24/10/2014, 01:06

Oui, merci bien Smile
Vous pouvez commenter chaque nouvelle que je publi. Cela va être un plaisir de lire vos commentaires. ^^'
avatar
Ayala
Bizut

Messages : 27
Date d'inscription : 16/10/2014
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par MajorBob le 24/10/2014, 01:11

Par contre j'aurais un truc á redire sur tes nouvelles dans le style fantasy. Tu te frotte á une chose trés complexe á utiliser dans ce genre de littérature: L'écriture á la première personne. Tu perds beaucoup de liberté et c'est dur pour le lecteur de suivre tes idées sur un format aussi court qu'une nouvelle mais tu amène bien celles ci alors ça va mais travaille bien ceci Smile
avatar
MajorBob
Tavernier (Admin)

Messages : 110
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 24
Localisation : Carmin-sur-Mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par Ayala le 24/10/2014, 01:19

Oui promis Smile et merci. Je ne sais pas si vous avez remarqué le petit clin d'oeil à une série. Wink je vous laisse le soin de découvrir de quoi il s'agit.
avatar
Ayala
Bizut

Messages : 27
Date d'inscription : 16/10/2014
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par MajorBob le 24/10/2014, 01:23

Le professeur Unys Wink
avatar
MajorBob
Tavernier (Admin)

Messages : 110
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 24
Localisation : Carmin-sur-Mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par Ayala le 24/10/2014, 01:50

Ouep ^^'
avatar
Ayala
Bizut

Messages : 27
Date d'inscription : 16/10/2014
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par Ayala le 4/11/2014, 06:45

Salut les gars,

Je suis en production pour la prochaine fiction que je vais vous publièr vendredi. En voici tout de même un résumé.


Nous suivons encore une fois les aventures de Mika, mais cette fois ci, elle se retrouve en un examen sur les vikings. Comble du malheur son prof tyran l'embarque dans un voyage dans le temps dans cette loitainne époque. Elle va en gros assister à deux rituels viking tout en laissant une légère marque de sa présence durant cette époque.

Lien d'amitié qui se développent au fur et à mesure que l'histoire avancera.
avatar
Ayala
Bizut

Messages : 27
Date d'inscription : 16/10/2014
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiction Ayala

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum